Faire le Canyon du Colca – Pérou

Le Canyon du Colca se présente comme le deuxième plus profond canyon du monde, et le plus grand du Pérou. Alors forcément, lorsque l’on m’a dit « prête pour la randonnée? », j’y ai quand même réfléchi à deux fois.
En plus d’être un grand et beau canyon, il culmine tout de même à 3 400m d’altitude. Autant dire que c’est un détail que l’on a du mal à oublier une fois sur place.

Lors de notre voyage au Pérou, nous avons beaucoup de chance d’avoir été conseillé et orienté par notre amie Camille, installée depuis plus d’un an dans la capitale péruvienne.
C’est elle qui nous a dit où commencer la randonnée et qui nous a exposé les différentes options pour vivre au mieux l’expérience dans le canyon.

Le départ d’Arequipa

Nous sommes parties d’Arequipa dans un mini van de moins de 10 personnes pour 50 soles. Soit 13,5 euros environ pour l’aller-retour.
C’est un peu cher pour le Pérou, mais il faut dire que l’on a prit le package : petit van, arrêt sur les points d’intérêts (et ça vaut bien le coup, comme pour le Mirador Cruz del Cóndor!), petit-déjeuner compris à l’aller et déjeuner compris au retour, bref… le grand luxe.Nous avons pu réserver directement à Arequipa dans une des petites agences touristiques de la ville.

Départ à 2h30, devant notre auberge de jeunesse. Il fait un peu froid, on est pas vraiment réveillé mais on est motivé à enfin découvrir ce canyon !
Sur la route, c’est compliqué, on gagne des centaines et des centaines de mètres d’altitude en quelques heures et je supporte mal l’altitude. Au point de devoir faire arrêter le petit van plusieurs fois, horrible. Mais je me dis que c’est normal, donc je m’accroche. Et j’ai raison, ça passe après quelques heures et plusieurs feuilles de coca machées.

Cabanaconde, la randonnée

On s’arrête à Cabanaconde, de là nous avons commencé notre randonnée. Je dois dire que j’étais tout de même un peu perplexe. Toutes les personnes nous accompagnants dans le van, sont descendues un arrêt avant, prêts à démarrer leur rando. Pleine de doutes, je m’en suis tout de même référée à ma partenaire de voyage qui était sûre à 100% de notre arrêt et nous avons continué notre chemin.

Le début de la randonnée à Cabanaconde est assez simple à trouver, même un peu trop simple. Il s’agit d’une rue, qui finit dans un champs et qui elle, finit sur le fameux chemin de randonnée. Nous avons tout de même prit le soin de demander notre chemin aux locaux et d’acheter un chapeau sur la place principale qui était déserte lors de notre arrivée.

La randonnée est plutôt facile, avec une descente qui se fait relativement bien. Le soleil tape fort, on essaye de boire au maximum. Mon chapeau n’aura pas suffit et je me retrouve avec un joli coup de soleil.
Après 5 heures, j’admets volontiers que l’on en pouvait plus. La chaleur, la descente constante… En arrivant près de notre hébergement, nos genoux se pliaient tout seuls tellement ils n’en pouvaient plus, nos jambes tremblaient, bref on était quand même bien heureuse d’arriver !

Juste avant notre hébergement nous sommes tombées sur deux ânes dont un encore bébé, et déjà ça nous a fait craqué. On a oublié les dernières heures et nos sacs à dos et on s’est brusquement rappelé pourquoi on aimait déjà le Pérou.

Notre logement dans le canyon

On a logé au Llahuar Lodge pour à peine 20 euros la nuit, dérisoire. Il faut bien s’y prendre à l’avance pour booker ce type de logement car au fin fond du canyon il n’y en a pas à la pelle. Les chambres sont plutôt sommaires, 4 murs en bois et un petit toit sur chaque. Entre les planches on peut voir l’extérieur, et on comprend que l’isolation n’a pas été le premier critère de construction, mais ça nous convient. A l’intérieur, il y a deux lits et les cabines sont individuelles, ça nous suffit largement pour la nuit.

Gros plus: les repas sont compris, la cuisine est faite sur place. Il y a un menu pour tout le monde, et en tant que végétarienne je n’ai manqué de rien ! Ce n’est pas de la grande cuisine, mais on apprécie l’expérience, on se laisse porter par la simplicité du lieu et la gentillesse des locaux et des autres voyageurs.
Le lieu est calme et au milieu du canyon. On a beaucoup apprécié les espaces aménagés plus bas, près de la rivière. Trois bacs d’eaux alimentés par des sources chaudes, un bonheur après cette journée.

On dort plutôt bien, et on passe sur la douche du matin, « la salle d’eau » est rudimentaire, on n’en ressent pas plus le besoin que ça. Et puis on doit déjà partir pour essayer de prendre le seul bus de la journée, qui nous mènera à l’autre bout du canyon.

Le jour 2

La suite de notre périple dans le canyon s’est vite interrompue puisqu’il n’y avait plus 36 possibilités;
– Prendre le bus pour traverser le canyon et faire une randonnée le lendemain matin à 4h pour remonter le canyon et être à l’heure pour reprendre notre van retour en milieu de mâtiné. L’altitude, la nuit, les courbatures et la fatigue me soufflaient que ce n’était pas une bonne idée.
– Marcher jusqu’à la prochaine étape. Nous étions clairement pas assez équipées pour randonner une nouvelle journée sous le soleil (à peine de quoi boire).
– Faire du stop et remonter en voiture le canyon.

Quand le bus arrive, on remarque très vite qu’il s’agit d’un petit véhicule, et le calcul est rapide: nos nouvelles copines de voyages et nous même devons nous séparer. Il n’y a pas assez de place pour tout le monde. On renonce au bus, et on attendra environ 45 minutes avant de voir une navette remontée à Cabanaconde. Ça nous coutera environ 30 soles.

Sur le chemin du retour, on s’arrête à des points de vues magnifiques, en haute altitude. On s’arrête aussi pour manger dans un restaurant-buffet, un délice. Notre retour à Arequipa se fait tranquillement et on revient avec déjà de beaux souvenirs et prêtes à en découvrir encore plus !



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s