Partir avant, pendant ou après ses études supérieures ?

A quel moment partir à l’étranger ?

Partir à l’étranger, c’est le rêve de beaucoup d’entre nous, mais peu savent vraiment quand. Après le BAC ? Après les études ? Entre deux boulots ? En partant dans un nouveau pays, on a déjà assez de questions, pour s’arrêter sur celle-ci. Et après en avoir pas mal discuté avec nombre de personnes, j’ai décidé de vous donner mon point de vue.

 

Après le BAC

Points positifs

Vous êtes jeunes et frais, vous ne demandez qu’à explorer le monde, aller vers les gens. Une expérience pareille ne vous aidera qu’à grandir d’avantage, plus vite que les autres et avec de bonnes bases.

Partir après le BAC c’est aussi prendre une pause dans ses études, en ayant la conviction de revenir et de les reprendre avec une tête sur les épaules et un esprit plus ambitieux et tolérant.

Points négatifs

On ne va pas se mentir, le point négatif c’est que vous aurez surement un manque de maturité et parfois même un manque d’argent. Il ne faut pas paniquer au premier problème et ne pas « bouder » à la première contrainte. Mais ça, le voyage vous aidera surement à vous améliorer, c’est aussi l’un de ses nombreux avantages.

Un peu jeune, c’est aussi le problème lorsque l’on n’est pas majeur dans certains pays où la majorité est parfois de 3 ans de plus que la nôtre. Attention donc aux destinations choisies et à l’impact que cela peut avoir.

Bon, avec le BAC aujourd’hui, je ne vous apprends rien, mais on ne va pas très loin. Alors tout dépend vos ambitions, mais le plus dur sera de revenir en métropole et de continuer vos études, pour plusieurs années, en ayant connu la liberté de vivre à l’étranger, un peu dur donc.

 

Au milieu de ses études

C’est personnellement ce que j’ai eu la chance de pouvoir faire et je trouve le moment plutôt bien choisi, je vous explique pourquoi.

Points positifs

Tu pars, tu as ton BTS, ta licence ou peu importe. Tu voyages, tu aimes tellement ça que tu décides de changer de plan et de ne pas continuer tes études. Eh bien, qu’il soit ainsi tu as déjà un bagage, ce truc en plus qui appuie ton expérience et ton CV.
Et si en revenant au contraire et, comme moi, tu décides de reprendre tes études pour te lancer dans un master, et bien c’est que tu bénéf’ comme tu cartonnes en cours d’anglais et tout le monde trouve que t’es courageux (alors que pas du tout).

Tu es aussi plus mature, mais pas assez posé pour avoir ton appart, ton CDI, ta moitié et le chat qui va avec. C’est le moment idéal, parce que tu as de bonnes bases et ça permet de te recentrer sur un tas de choses qui feront la différence par la suite (cercles amicaux, projet pro, contacts, expériences…).

En plus de ça, tu as le temps d’économiser un peu l’année ou les mois précédents ton départ, avec des petits boulots étudiants qui eux aussi seront t’apprendre les rudiments de la clientèle française haha.

Points négatifs

Tu pars avec le sentiment de ne pas avoir terminé tes études, et tu as comme une dead line dans ta tête qui te dit que tes voyages c’est bien beau mais qu’il faudra bien un jour rentrer pour finir ce que tu as commencé.

Le risque aussi de changer ses plans en cours de route. Par-là, je peux donner mon propre exemple : partie pour un an, j’ai fini par faire 3 ans de pause, en lâchant une école de communication en 2016 et en me lançant pour un master tourisme en alternance en 2017.

Si tu es étudiant dans une autre ville, tu devras surement lâcher ton appart, voir ta voiture et autres meubles pour pouvoir vivre ton petit rêve. Une organisation à prévoir.

 

Après ses études

Points positifs

Fini les études, que ça soit une licence, un master ou autre, vous êtes libérés de toutes ces années à faire des dossiers et des stages. Mais vous avez envie de faire une pause. Parfait, c’est le bon moment !

Vous avez tellement vu vos potes partir, que vous êtes au top niveau conseils reçus. Et en plus vous choppez toutes les bonnes adresses des copains.

Vous pouvez tout lâcher, car ce voyage marque un tournant entre votre vie d’étudiant et celle d’adulte bien installé. Vous êtes libres, car vous n’avez pas de compte à rendre à qui que se soit. Bosser un temps, économiser, partez. Continuez de grandir, d’apprendre et soyez prêt à affronter votre vie.

Sur votre CV, il ne manque plus que « le » séjour à l’étranger que les recrutements aiment tant. Le voilà qui pointe le bout de son nez.

Points négatifs

Soyez aussi prêts à justifier votre absence peut-être prolongée de la France, et votre manque d’expérience PROFESSIONNELLES sera peut-être un handicap dans votre recherche d’emploi.

La possibilité de ne jamais revenir. Après tout sans contrainte, difficile à dire. Vous allez peut-être tomber amoureux de la Thaïlande, rencontrer une colombienne ou avoir une opportunité de travail à Tokyo.. C’est partir, sans avoir la réelle certitude de revenir.

 

 

Mais bon, le bon moment, qu’il soit sur un coup de tête ou pas, c’est surtout quand vous vous sentez prêts !

 

Crédit photo


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s