En rematch, je change de famille ! (Kelly)

3 décembre.

Je n’ai pas encore parlé de Chicago, de Thanksgiving, Black Friday ou de mon anniversaire que voilà je poste un article. Mais j’ai une bonne raison de tout décaler car j’ai appris hier que j’étais en rematch. Qu’est ce que ça veut dire ? Comment ça marche ? Où j’en suis ?

Ce long article parle de toute l’étape du rematch. Un autre article est en ligne pour résumer la situation, vous présenter ma nouvelle famille et expliquer le rematch !

Pourquoi ?
Alors que tout allait pour le mieux, ma famille m’annonce qu’elle souhaite me parler. C’est louche mais je me dis que c’est pour les plans du nouvel an. A 19h ils me disent qu’ils ont beaucoup parlé et réfléchi et qu’ils ne pensent pas qu’avoir une Au Pair soit la meilleure solution pour leur famille. Qu’avoir une personne en plus sous leur toit n’est pas tous les jours facile à gérer. Que Myra ne réagit pas forcément comme elle le devrait, que c’est surement dû à son âge. Ce n’est pas ma faute, j’ai demandé pourtant, « Qu’est ce que j’ai fait de mal ? » Rien, vraiment. Tu as été géniale mais on ne pense pas être fait pour le programme. J’ai déjà les larmes qui coulent sur le sol, je dis que je suis désolée que je ne peux rien leur dire pour l’instant et je monte dans ma chambre. Je pleure encore et encore. Je suis sous le choc.

Quand on me l’annonce
A 20h le même soir j’apprends qu’ils avaient déjà prévu un rendez vous avec ma LLC (la personne responsable de moi via mon agence), c’est du rapide ! Moi à côté j’avais déjà prévu un rendez vous café avec une copine. Elles arrivent en même temps, ma copine reste dans ma chambre, je reste parler avec ma LCC dans la cuisine.
Encore secouée puisque pour moi tout allait bien. Elle m’explique la procédure : aujourd’hui on signe, demain elle en parle à sa « chef », mercredi on boucle, jeudi en rematch.
A partir de là j’ai 14 jours pour trouver une nouvelle famille via l’application. Après je peux toujours me débrouiller pour en trouver une par moi même et la faire rentrer dans le programme mais c’est plus compliqué. Date de fin : 18 decembre. Noël s’annonce super.

Ressenti
Quand les parents se joignent à nous, je vois mon Host (le père donc) qui semble mal à l’aise et vraiment désolée pour moi. Ils sont clairs; ils quittent le programme. Il me demande si je souhaite travailler jusqu’à là, il me dit que je peux rester aussi longtemps que je le souhaite, s’il peut faire quelque chose. Qu’ils me recommanderont, qu’ils n’ont « absolument rien de négatif à dire sur Kelly ». Bref, moi j’ai la tête baissée et les larmes continuent de couler sans que j’arrive à trier mes pensées. Je dois donc repartir à zéro ?

Et ensuite ?
Ensuite, j’appelle mes amis, je raconte tout, à tout le monde. Je suis triste et bientôt en colère. Si je suis irréprochable pourquoi je dois partir ? Ça n’a pas de sens alors arrêtez de me mentir. Je suis déçue, triste et en colère. Ils auraient pu me tenir au courant, me laisser des signes au lieu de me faire espérer. Mais je me reprends, j’ai des projets, des rêves, et mon anniversaire qui arrive. Je vaux quand même mieux que ça.

Quitter Minneapolis donc ? Quitter ma petite vie si géniale avec ces personnes si merveilleuses donc ? Il n’en ai pas question. On m’envoie des familles mais je ne postule pas, elles habitent loin, trop loin. San Franscico ou NY ne me font même plus rêver.
A quoi bon vivre des choses formidables si on ne les vit pas avec les bonnes personnes ? Mais bon.. Je dois être ouverte d’esprit. Je ne veux pas retourner en France.

Le lendemain je ne croise pas la mère bizarrement elle ne m’a pas attendu aujourd’hui. Je fuis tous les regards, ils les fuient aussi… Ils parlent des enfants, me sourient et me disent que je suis la meilleure; vous forcez pas, je pars dans deux semaines.
Pendant la matinée je plie mes affaires. Du moins je commence car c’est un tel bazar ici.. Et le petit qui touche à tout ça devient dur.
Je retire mon mur de photos pour commencer, ici ce n’est plus chez moi. Et il faut que je parte ! A la fin de la journée il ne me reste plus que quelques choses par ci par là, de quoi survivre pendant une dizaine de jours, et une gros tiroir. Je suis plutôt contente je pense m’en tirer avec deux valises et un gros sac, étonnant je dois dire avec tout ce que j’ai acheté. Je demande ma journée de vendredi off pour être dispo pour les familles qui me contacteront.

Où vais je aller ?
Rester ici c’est simple et facile pour tout le monde. Ici je connais, c’est ma vie et mon quotidien maintenant. J’ai mes amis, ma maison, ma famille, mes lacs, mes restos, mes boutiques, mes attractions, mes activités et tellement d’autres choses. J’avais des projets, des ambitions. Une liste de chose à faire.. Je ne veux pas partir.
Et pourtant.. C’est une occasion rêver que l’on me donne.. Où rêvais tu d’aller déjà ? La petite voix intérieure me rappelle qu’il y a quelques mois j’aspirais à bien d’autres rêves que d’aller dans le Minnesota. C’est beau de revoir ses priorités mais ne le serait-ce encore pas plus de poursuivre ses rêves ? La situation me prend tellement de court qu’elle m’en arracherait presque le cœur.
Je commence à être exciter de découvrir ce qui m’attend. Car on se pose souvent la question « et si je rematchais.. Qu’est ce que je voudrais? »
L’avantage maintenant est que l’on sait ce que l’on veut.. Ou pas. Et les bonnes questions à poser :-).

Et les petits ?
Rayaan m’oubliera vite. Myra après quelques semaines. Aujourd’hui pour qu’elle comprenne mieux, je lui ai dit que je retournais en France. Elle m’a demandé si elle pouvait venir avec moi. J’ai dit que non. Puis elle m’a dit que j’allais y aller puis y revenir. Et je lui ai dit que non. Elle m’a dit que j’allais lui manquer. Je lui ai dit que moi aussi. Du coup on se fait beaucoup de câlins. Je sais que c’est pas ce qu’il faudrait faire mais je suis faible et ça me fait du bien. Quant aux parents, j’ignore si je resterai un bon souvenir. Un souvenir, certe, mais l’adjectif qui va avec me manque encore.

Demain commence le début d’une autre nouvelle aventure que je n’avais pas vu venir…

Quoi de neuf ?
Ce nouveau départ tarde à arriver. Sans pour autant vraiment attendre ce fameux appel qui confirme ma situation, il arrive, en fin d’après midi. Je le rate mais je rappelle. Le soulagement de pouvoir comprendre et parler anglais au téléphone ! Au téléphone elle me demande pourquoi ma famille ne veut plus d’au pair. Je n’en ai aucune idée, désolée.
Hier on est allé au restaurant tous ensemble. Je vois bien les efforts du père, qui est toujours autant gêné pour me parler. Ça n’a rien du arranger quand je lui ai donné mon cadeau de Noël que j’avais prévu pour eux..
La mère m’évite, elle. Ils m’ont dit qu’ils avaient parlé et qu’ils sont OPÉ pour me laisser la voiture si je dois voir des amies.. Je n’y crois pas et déjà aujourd’hui ça n’a pas été super concluant.
J’ai demandé mon vendredi de libre pour être dispo pour les familles, faire une liste de questions et mettre mon profil à jour. Ce qui m’a été accordé.
Mon profil ! Parlons en… Le revoir m’a fait bien rire et beaucoup de choses ont changé.
Je peux rajouter que je sais conduire avec des enfants, sur automatique et manuelle, dans la neige ou le soleil..
J’ai une qualification d’enfants de moins de 2 ans. Moi qui ne savais même pas tenir un bébé dans les bras c’est plutôt assumant.
Et plein de choses comme ça. Je peux revoir toutes mes phrases où mon anglais était plus que moyen aussi haha.
Mon profil est donc en ligne depuis 18h heure locale. J’attends la première famille.

Le rematch

Aujourd’hui, je reçois l’appel et l’email qui confirme mon rematch. Mon profil est à jour et en ligne.
Après 6 minutes, une famille prend déjà mon profil :

Famille Z, San Carlos, Californie.
Deux garçons de 1 et 3 ans et demi (autant dire que ça ne me changera pas beaucoup). Vivent à 25 min de San Francisco. Ils ont déjà une Au pair, ce qui est maintenant un point très important pour moi : ils savent ce qui les attendent et je peux avoir des informations précises sur la famille via l’ancienne au pair.
Le seul point noir pour l’instant sont les horaires, car je dois travailler quelques heures le dimanche, ce qui clairement m’empechera de faire des weeks-end. Mais je suis tout de même OFF de vendredi 3pm à dimanche 12pm. L’emploi du temps change apparement chaque mois, donc rien n’est perdu.

J’ai pu avoir un appel avec la mère qui finalement parlait français. Elle était très tournée ‘France France’, jouer à des jeux français, chanter des chansons françaises. Pas d’activités, pas d’école, ils ne comptent donc que sur l’Au Pair pour rythmer l’année. Mes vacances devaient être prises en septembre (les deux semaines!), la routine ne me convenait pas, bref NEXT.

Famille V, Moutain House, Californie.
Cette famille m’a contacté dimanche avant midi. Et après lecture du profil elle m’intéresse vraiment beaucoup. Deux garçons de 4 et 7 ans, le plus grand va à l’école jusqu’à 2pm. J’aurai besoin de le récupérer et l’aider à faire ses devoirs. J’ai tout mes week-end, la famille a l’air très gentille mais j’attend encore de ses nouvelles !! Je lui laisse jusqu’à demain matin.

En parallèle : 

J’ai reçu un appel de ma counselor qui aurait une famille pour moi près de Washington, 2 garçons également. Ils doivent m’appeler aujourd’hui mais j’avoue que j’étais tellement enthousiasme par rapport à l’autre famille que j’ai écouté d’une oreille. A voir donc !!
Je suis aussi en contact avec des LCC et une famille du Minnesota, trouvé grâce aux amis et Facebook. A suivre !

Mercredi 10 decembre :
Après un appel des plus merveilleux avec la famille de SF (enfin à 1h de là), ils ont appelé l’agence pour leur dire qu’ils etaient ravis de moi et qu’ils voulaient matcher. Super !! J’attends encore quelques réponses à mes questions et la liste est longue. Quand on s’engage une deuxième fois, on veut faire les choses bien, les choses mieux. Je me focalise sur les couvres feux (pas de couvre feu!), la voiture (apparemment OK pour que je l’utilise), les sorties avec les enfants (tout est à proximité!). Pour l’instant pas de point noir mise à part : pas d’invité autorisé dans la maison sauf exception au cas par cas. Je pense déjà négocier haha.
Je devrais parler francais avec les enfants mais en toute honnêteté maintenant je m’en fiche un peu. Le père est francais mais il parle toujours anglais. Et vu que j’ai souvent plus de mal avec les pères, la proximité de la langue me permettra d’être aussi proche du père que de la mère, nickel.
Les appels téléphoniques que je redoutais tant se passe maintenant sans encombre… Merci l’anglais !
La LCC (une française!) de SF m’a appelé juste après pour me dire que c’était en très bonne voie, et qu’elle était ravie.

Aujourd’hui je la rappelle pour tout finaliser et poser mes dernières questions. J’appelle aussi la famille du Minnesota mais qui malgré l’état me dit moins.. 7 mois et 4 ans… J’ai déjà donné on va dire ! Même si j’adore les enfants dont je m’occupe encore à l’heure où j’écris.

Je tiens au courant mes copines et on vit tellement des choses de fou, qu’on a du mal à se séparer. Qu’on y croit pas et qu’on se retrouve 2 heures plus tard parce qu’on se manque déjà. J’ai l’impression de quitter beaucoup ici. Mais peut être pour le mieux qui sait..
J’ai déjà le Texas en tête avec elles :-).
Et la règle de « j’arrive dans ma famille donc le temps d’acclimatation, je ne voyage pas le premier mois » je la met aux oubliettes.. Hors de question de perdre du temps ! On avance dans la vie, on recule pas.

J’vous tiens au courant. 😉

Dimanche 14 decembre.

Après un deuxième appel avec la famille de SF rien n’allait plus. Les horaires, les contraintes. Je n’arrivais plus à me projeter dedans, la mère me semblait plus carré, je sentais déjà une pression. Jai préféré annulé.
En parallèle je parle toujours beaucoup à la famille du Minnesota qui commence à beaucoup me plaire. Je m’entend beaucoup avec la mère et les enfants ont l’air vraiment adorables !!

Famille S. État de New York.
Deux enfants de 6 et 8 ans. Ils me plaisaient beaucoup. Ils ont appelé mes hosts et ne m’ont jamais répondu à mes mails. Ils m’ont viré 2 jours après.

Famille A. Chesapeake, Virginie.
Trois filles de 13,13 et 14 ans. Les filles vont à la chorale, au chant. Après elles sont comme toutes les ados, ordinateur, copains sorties et compagnie.
La mère a besoin de quelqu’un pour veiller à ce que ses filles restent dans le droit chemin. Elles font leur lessive, vide la poubelle, le lave vaisselle. Je n’ai pas besoin de le faire mais de « super viser » ah d’accord ! Mais donc je vais quoi concrètement ? J’emmène les filles à l’école. Je les réveille. Je vérifie qu’elles n’oublient rien. Je vais les rechercher. Je les dépose à leur activités et je fais à manger le soir. Voilà on a fait le tour.
La Host Mum est une LCC et connaît donc le principe d’une au pair. Les filles sont habituées à en voir.
En été ils aiment camper, faire du jet ski, du bateau, du 4×4… et ça tous les week end ! Piscine creusée. Océan à 20 min..

Et à côté j’ai toujours la famille du Minnesota qui me plait beaucoup. Du coup je me retrouve à faire des listes de + et – pour les deux. Je ne veux décevoir personne et surtout pas moi même..
4 jours restants !

Au final j’ai opté pour le changement, l’aventure.. Sans compter les milliers de bonnes raisons qui me font choisir la famille de Chesapeake en Virginie. Si le match est confirmé, promis je vous direz tout !

 

Mardi 16 décembre

Le bureau de Boston vient de m’appeler pour confirmer mon match. J’ai eu un Facetime avec les trois filles hier et ça s’est très bien passé ! Elles sont l’air super gentilles et marrantes donc que du positif ! Maintenant, manque plus qu’à booker l’avion et c’est partiii !

signature


9 réflexions sur “En rematch, je change de famille ! (Kelly)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s