Atlanta et Smoky Mountains avec ma Hostfamily

1 octobre 2014.

Aujourd’hui on se lève tôt car le départ c’est à 7:15 pile ! Á 9h nous voilà prêt à décoller et c’est 3 heures d’avion qui nous attendent. Direction Atlanta et Smoky Mountains.

Atlanta citySmoky mountains

Trois heures durant lesquelles je ne savais quoi faire, en tant qu’au pair je suis censée travailler mais les parents alors ? D’autant plus que l’avion est séparé en deux par rangés de 3, du coup toute la famille est d’un côté et moi de l’autre. J’osais à peine mettre mes écouteurs et écouter la musique de peur que l’on me regarde bizarrement. Ou que l’on est besoin de moi et que je n’entende pas. Au final j’ai dormi 15 min. Écouté la musique d’une oreille 1heure. Pris le bébé sur moi 15 minutes. Le regarder jouer, pleurer ou manger : 50 minutes. J’ai gardé les trente dernières minutes à manger, boire et aller aux toilettes. D’ailleurs dans l’avion on était en classe confort + ou je ne sais quoi. Je ne sais pas le prix mais il n’y avait pas grande différence avec les autres places qui étaient juste derrière nous.

Arrivé à Atlanta il fait beau et chaud ça nous change de la pluie du matin ! On enlève les pulls et les manteaux on loue une voiture (un mini van donc c’est plus un mini monstre qu’autre chose.) et on part à l’hôtel ! Ici sans voiture on est vite bloqué, c’est pas comme en France. Du coup beaucoup louent directement une voiture il y a d’ailleurs des tas d’entreprises spécialisées la dedans et qui sont présents dans les aéroports.

Je vois la skyline d’Atlanta et surprise; on dirait Minneapolis ! La comparaison s’arrête vite et j’y découvre une très jolie ville, chaleureuse, verte, grande et vivante. En arrivant à l’hôtel j’en prend déjà plein les yeux. Grand hall avec fontaines chute d’eau, poissons géants et buffet au loin. Piscine intérieure et extérieure, bref top. Je n’ai pas le temps d’en profité car on repart déjà le lendemain pour Smoky Mountains !

3heures de voiture nous attendent. Et là c’est la même que dans l’avion, je ne sais pas ce que tu dois faire, ce que je suis supposée faire. Tant pis, les heures passent et on arrive peu à peu dans les montagnes : magnifique ! Le chalet qui nous attend (qu’ils appellent « cabin » – ce qui est tellement dérisoire vu d’ici !) est typique american. Grand, sublime. Les photos parlent d’elles même. J’ai même pu profité du « hot tub » comprenez Jacuzzi (on aura pu croire que c’était le même mot mais non !) sur la terrasse avec couché de soleil, j’ai connu pire !

Atlanta
Atlanta

Au premier jour le temps n’est pas au rendez vous mais peu importe ça a un charme fou ! On embarque pour une petite promenade avec les gosses alors qu’il fait super froid. Parfois j’ai du mal à les comprendre. Résultat tout le temps est malade !
Le lendemain on part en « hiking » soit 2km en pente raide comme les cheveux de Paris Hilton, ça a beau être magnifique entre les caprices de la petite et le froid glaciale on aura vu mieux. C’était plutôt long au final.

image (2)
Sortie à Gatlinburg

Plus le temps passe et plus je m’habitue à ma famille mais il y a toujours un quelque chose qui me dérange et qui me fait dire que je ne suis pas chez moi. Ce sentiment, j’espère partira très vite. J’ai cependant des doutes comme par exemple lorsque je suis partie en ville avec leur couple d’ami et leur 2 enfants qui ont le même âge que les miens : parfait ! Une petite balade où j’ai vraiment pu profité où la petite était adorable et les parents charmants. Une petite ville attractive, une glace Caramel Apple pie, des magasins atypiques de partout, un coucher de soleil encore au top; une bonne soirée.

À peine le temps de dire ouf et on repars sur Atlanta. Là bas on arrive un hôtel pour les conférences je ne sais quoi. Très chic, on fait presque tâche avec nos 12 valises et les couches qui y pendouillent. Mais le personnel est adorable et ça passe tout seul. Je découvre les lieux, piscine, jacuzzi, salle de sport, terrain avec plein d’hectares.. whaaa ça fait déjà rêvé ! Mais je ne dois pas trop compter dessus, ici je ne suis pas en vacances mais bien pour m’occuper des petits, et ils vont nous mener la vie rude ces deux là…

La petite n’a pas arrêté de faire des crises toute la semaine, elle a pleuré même plus que son petit frère. Et là on se rend compte vraiment l’écart d’éducation que l’on a; de mon côté je n’aurai jamais accepté passé une semaine horrible à cause de mes petits. Eux ils avaient plus l’air de subir qu’autre chose. Je me sentais triste pour eux. Mais bon.. essayons de profiter d’Atlanta tout de même ! Pour commencer on a le droit à un petit déjeuner à en faire pâlir toutes les bouches, miaaaaam ! Bon évidemment je veux tout tester, mais je me réserver pour demain;  ça sera gaufre avec myrtilles, mûres, framboises et coulis de chocolat ! Un régal !  (D’ailleurs pour la petite anecdote, ce plat m’a valu une place dans sur la UNE d’une application smartphone sur la nourriture hihi.). On enchaîne sur la seule réelle visite culturelle du séjour au final : l’aquarium d’Atlanta qui est connu pour être le plus grand au monde. Mais j’ai encore un doute parce bien qu’il soit géant j’aurai pensé que le plus grand au monde était.. bah.. encore plus grand ! Il faut dire aussi qu’avec les enfants nous n’avons pas pu voir l’ensemble de l’aquarium, ce qui explique surement mon ressenti. Il se présente tout plusieurs parties et c’est carrément pas mal ! On a pu assisté à un spectacle avec dauphin, juste magique ! Effet de lumière, de son, spectacle, dauphin, tour de magie.. bref GÉNIALE ! Et mieux que tout ça a pu occuper la petite plusieurs minutes consécutives. Yahouu. Les petits commencent à fatiguer alors on rentre. Ce fût ma seule réelle sortie dans Atlanta, je suis bien sûre aussi aller dans plusieurs parc et restaurants avec ma famille mais pas vraiment les « must see » de la ville. En tout cas j’en ai une très bonne opinion, c’est une magnifique ville qui bouge et où il y a un tas de chose à faire; il faut que j’y revienne !

Mais pour l’instant on arrive à la fin de la semaine et j’ai quand même hâte de rentrer. Ça m’a fait un bien fou, le seul point noir c’est qu’au retour j’ai eu une discussion avec les parents car ils me trouvaient pas heureuse. « Ah, désolée si c’est votre ressenti.. ». J’étais gênée mais d’un côté après une semaine pareille (qui aurait pu être parfaite s’il n’y avait pas eu les gosses) c’est une réaction que tout le monde pourrait avoir ! Mais on essaie de régler les choses et ils ne me laissent pas tomber donc c’est plutôt sympa.

Fort heureusement ça va commencer à aller de mieux en mieux mais une chose est sûre : les prochaines « vacances » c’est sans moi !

image (1)

signature

 

 

 


2 réflexions sur “Atlanta et Smoky Mountains avec ma Hostfamily

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s