Première semaine en tant qu’Au Pair

19 septembre 2014.

Au fur et à mesure que l’avion descend, je peux apercevoir ce que ma vie sera pendant un an. Perdue au milieu du Minnesota avec du vert à perte de vue; je n’ai besoin de rien d’autre ça tombe bien. Plus l’avion descend plus mon coeur accélère, à l’attérissage j’ai les larmes aux yeux et je tremble.. de partout. Nathalie, une Au pair allemande me demande « Are you crying because you’re happy ? » à comprendre « Tu pleures de joie ? ». Pas vraiment, je suis excitée et perdue à la fois. Je n’ai qu’une envie c’est de crier « FAITES DEMI TOUR », retourner à NYC avec mes frenchies et y rester. On a du attendre 5 minutes avant que mon hostdad arrive. Et là c’est toujours la question fatidique : Je dois lui faire un hug, lui tendre mes bras, la main ?! On a beau nous mettre en garde, la première fois c’est jamais évidemment. Finalement il me prend à semi dans ses bras, j’ai l’air ridicule, on dirait un bébé koala accroché à son papa, mais peu importe on est tous content (enfin je crois). Je dis au revoir à mes 2 ex camarades de chambre et j’y vais, je commence ma vie en tant qu’au Pair.

Il fait froid ici, je veux dire.. dans l’aéroport, en sortant il fait une chaleur pas possible. Lourd et moite, superrr ! On file chez un opérateur téléphonique (T-mobile), j’ai donc déjà mon forfait tout illimité et payé par ma famille : bon point ! Pour aller à la maison il me file les clés de la voiture. Ah bon comme ça tout de suite ? Euh.. bon bah d’accord. La voiture ? C’est une automatique donc ça roule quoi. C’est une citadine comme on pourrait presque en trouver en France. Mais dans la semaine ils ont acheté une nouvelle voiture, un mini van pour les trajets maison-école avec les enfants. Pourquoi pas hein ! On se retrouve avec 3 voitures du coup 🙂 et c’est un bon présage pour la suite !

Arrivée à la maison, je suis plutôt contente, bon accueil, belle maison plutôt grande sur trois étages, ma chambre est vraiment sympa est lumineuse. Mon lit est tellement haut que je dois l’enjamber ! Le père est chaleureux et fait tout pour me mettre à l’aise, les enfants ont l’air adorable; ça démarre plutôt bien.

chambre 1
Mon nouveau chez moi !

Je suppose que la première semaine est difficile pour toutes les Au Pair car, sans faire de généralité pour autant, se retrouver dans une nouvelle vie ça a de quoi en bouleverser plus d’un. Et j’avais beau m’y être préparer, le vivre a été plutôt difficile en toute honnêté. On nous vend cette année comme une formidable aventure, mais la première semaine c’est beaucoup d’adaptation, donc tu as beau faire rêver tout le monde avec tes photos, ici tu es en plein bouleversement.

Dès les premiers jours de mon arrivée la petite de 3 ans a eu quelques difficultés avec moi. Et encore là je suis gentille car par « difficultés » je veux dire qu’elle ne me veux simplement pas. « Ne parle pas » « Je veux maman » « Ne me regarde pas » « Go away » sont des phrases que j’entends souvent. Cette situation me rend triste, si triste que j’en pleure plusieurs fois dans la semaine. En France il est déjà tard quand je finis ma journée, je n’ai personne a qui vraiment parlé; je ne veux pas inquiéter ma mère et je dois pousser Céline a venir aux USA, pas l’en dissuader. Heureusement je trouve vite du réconfort avec mes frenchies et ma voisine qui n’est autre que Jessie, une au pair allemande qui est là depuis 3 mois. Elle m’aide a rencontrer des gens,  à connaître les environs et parfois on passe la soirée ensemble histoire de comparer  notre « aventure » ici. Les soirs je sors donc autant que je peux, même si j’essaye d’être aussi un maximum avec ma famille. Mais je dépends beaucoup des autres parce que je n’ai pas (encore) l’autorisation de conduire la voiture toute seule. Et pas de voiture ici c’est le début de la fin. Les TCL lyonnais sont bien loin et me manquerai presque. Je n’aurai le droit à la voiture que lorsqu’il me sentira « fin prête », le problème c’est qu’il n’a pas pour habitude d’être à la place du passager et qu’il est donc stressé. Et ça même avec sa femme, donc ça promet d’être un long combat pour pouvoir sortir avec la voiture !

Enfin ça, c’est en soirée, car le jour je bosse. En semaine la grand-mère reste avec moi pour m’aider dans un premier temps, du coup la petite en profite pour être insupportable. La grand-mère se trouve dépassée et moi aussi. Au retour des parents, je ne sais jamais où est ma place, que dois-je faire ou ne pas faire ? Je m’occupe des enfants donc je travaille, pourquoi je suis seule avec eux maintenant ? Puis-je rester seule dans ma chambre où est-ce inapproprié ? Je dois rester disponible ? Bref, je suis perdue et pas à l’aise, pas à ma place. On me dit que c’est normal que ça fait que depuis 3 jours, que la petite a besoin de temps pour s’adapter à moi. Je pense que j’ai besoin de temps aussi.
En attendant je suis malheureuse malgré ce qui m’entourent et la chance que j’ai d’être ici; mais je réalise peu à peu et tristement que si je ne suis pas avec les bonnes personnes plus rien ne semble avoir de sens et c’est beaucoup moins fun ainsi.

Vendredi ce n’est pas la grand-mère mais l’ancienne nounou qui arrive pour m’aider et elle a une approche si différente, que tout se passe bien. Je parle beaucoup avec elle, elle revient du Brésil où elle est restée 6 mois pour apprendre la langue, on se comprend plutôt pas mal sur beaucoup de sujets. On part au parc et Myra joue avec moi. Je suis contente pour la première fois de la semaine je vois une amélioration. Heureusement qu’avec son petit frère de 5 mois tout se passe bien. Moi qui avait peur de m’occuper d’un bébé et bien finalement c’est la terreur de 3 ans qui me cause des soucis ! Il faut dire que l’éducation ici est totalement différente de la nôtre et ça, je trouve qu’on ne nous en prévient pas assez. Mais j’y reviendrai plus tard.

  Mais au final je suis toujours contente d’être ici et je ne suis pas prête à renoncer !

Durant la semaine j’ai quand même vu et fait des choses plutôt cool et sympa à l’américaine comme aller voir un match de football entre lycée, fêter le nouvel an Juif dans un appartement des plus dingues, tester la nourriture américaine qui est juste surprenante, je suis aussi allée dans le plus grand centre commercial au monde (il y a juste un parc d’attraction au centre -normal!), j’ai rencontré déjà tout un tas d’Au pair, j’ai conduit en Amérique, j’ai mangé une glace à la citrouille (ici Halloween c’est déjà un truc de fou mi septembre !), j’ai personnalisé ma chambre pour me sentir au mieux, j’ai découvert la magie de Netflix sur ma nouvelle télé super géante rien que pour moi… bref j’ai quand même de bonnes choses à raconter .. 🙂

premieresemaine

Mercredi prochain on part à Atlanta alors j’espère que passer une semaine avec la petite, le bébé, et les parents va m’aider à trouver ma place et à me sentir mieux !

Premiers achats !
Premiers achats !
Amazing shop !
Amazing shop !
Halloween Cupcakes
Halloween Cupcakes
Repas du soir
Repas du soir

signature


4 réflexions sur “Première semaine en tant qu’Au Pair

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s