Croisière dans les Caraïbes

Caraïbes, Mars 2014

Les caraïbes, c’était juste un rêve éveillé. Si on vous propose de faire une croisière : FONCEZ ! N’hésitez surtout pas. Oui c’est peut être cher et ça fait un gros trou dans le budget, il y a le prix de la croisière mais aussi tous les faux frais (ces petites dépenses auxquelles on ne pense pas forcement) comme le trajet pour aller à Paris, les excursions ou bien les photos souvenirs que l’on veut acheter à bord. Mais on a qu’une vie et ce n’est pas tous les jours qu’on vous propose de faire une croisière à l’autre bout du monde.

L’idée de la croisière c’était plusieurs mois en avance, et qui est partie d’une simple phrase « Et pourquoi pas une croisière ? ». C’est vrai ça, pourquoi pas ? Parce que c’est cher ? A coup sûr on doit pouvoir trouver un bon plan ! Parce que c’est réservé aux gens riches/vieux ou riches et vieux ? Peut-être pas tant que ça finalement.. Ma mère voulait une croisière, je n’étais pas trop enthousiaste, j’en ai parlé à Céline et elle, elle l’était nettement plus ! Du coup je me suis laissée convaincre mais à une condition : Une croisière ok, mais loin ! Pas en méditerranée, aux Caraïbes ! En novembre tout était déjà booké pour mars. On est passé par une agence et même si on aurait pu trouver moins cher, on ne regrette rien !

Le départ est prévu pour début mars, 8 nuits à bord du navire. Le principe : une journée, une nouvelle île, le départ était en République Dominicaine.

028
Vue de l’avion

Samedi 1er Mars :

On s’est levé tôt, notre UBER nous attend. UBER ? C’est un taxi privée moins cher que les taxis et qui marche grâce à une application. Franchement c’est une super découverte ! L’application est juste géniale ! Elle permet de voir toutes les voitures disponibles autour de vous et de connaitre le conducteur avant même qu’il arrive, le meilleur : prélèvement sur votre compte bancaire donc pas besoin de monnaie.

Après un arrêt à la gare de Lyon pour récupérer la mère de Kelly, on fonce à l’aéroport. Après un petit moment d’attente pour enregistrer nos bagages, on apprend que nous ne voyagerions pas à côté ! Zut ! Notre avion a du retard ! Encore zut ! Au bout d’une heure on peut embarquer (super, on venait d’en avoir pour 15€ de sandwich chez Paul, mais peu importe, on embarque!!). Nous ne sommes quand même pas très loin dans l’avion, tellement proche que Kelly est juste devant moi et sa mère derrière. Mes voisins ont l’air sympathiques au moins, je ne peux pas en dire autant des voisins de Véronique (la mère de Kelly). Coup de chance, les voisins de Véro changent de place car ils recoivent de l’eau sur leur tête (pas très rassurant pour l’avion, mais bonne nouvelle pour nous!), nous voilà donc à côté pour un long trajet, mais quelle mauvaise idée de mettre mise entre la mère et la fille, le trajet fut très intéressant. L’action qui vaut le détour (désolé Véronique), c’est la mère de Kelly qui se lève en voulant sortir son bagage pour se préparer à sortir de l’avion : 30 minutes avant l‘atterrissage.

Quand on est arrivées, il faisait chaud et humide : je n’avais qu’une envie : prendre une douche et enfiler une robe d’été. Et oui, là-bas en Mars c’est toujours l’été.

Après avoir récupéré notre cabine et nos valises direction la salle des spectacles avec gilets de sauvetages pour un point info.

DSCN1250
Kelly et sa mère

Dimanche 2 Mars :

Mon très cher journal, aujourd’hui nous passons la journée en mer. Que de l’eau en perspective et rien d’autre. La journée a été idéal pour découvrir le bateau, tout son confort et faire un peu bronzette sur le ponton. Notre navire disposait d’une piscine, de deux jacuzzis (qui ne fonctionnaient pas), une salle de spectacle, un casino, un bar, une bibliothèque, un ou deux magasins, une salle de sport et de pleins d’autres choses comme d’un restaurant gastronomique. Mais mine de rien, on en fait vite le tour.

Chez Croisière de France, tout le monde est à la même enseigne, all inclusive dans tous les restaurants/ snacks du bateau et cocktails à volonté c’est à dire! Cocktails avec alcool compris : Blue lagon ou le Paradis, à tester !

On a était chouchoutées comme des princesses de la chambre, à chaque entrée sur le bateau au restaurant gastronomique. Le personnel a était exceptionnel et pleins d’attentions, ce qui a rendu notre séjour MAGIQUE. Un grand merci à eux pour tous ces petits gestes qui ont rendu notre séjour exceptionnel.

Ce soir-là, nous avons testé le restaurant gastronomique où une table nous attendait. Une table de 6 nous était réservé au deuxième service que l’on vienne ou pas. Et là, nous avons rencontrés des gens formidables : Antoine, Isabelle et leur fille Armonie. Le coup de foudre en amitié de croisière. Chaque soir on se retrouvait à notre table et c’était un moment de bonheur. Et l’on a partagé tant d’autres moments avec eux !

Un décor de rêve, un personnel aux petits soins, de nouvelles connaissances : le parfait mélange pour le parfait séjour.

IMG_0009
En route vers la prochaine île !

Lundi 3 Mars :

La meilleure des journées. A peine arrivé à Castries Sainte Lucie, nous sommes envahies par un tas de personnes qui nous proposent des tours touristiques. On sent surement l’argent, mais on finit par en avoir presque peur puisqu’ils nous agripperaient presque ! On ne sait pas où donner de la tête, on préfère faire un petit tour avant de choisir. Et bien sûre, on tombe sur nos amis de croisière qui ont déjà choisi une activité donc pourquoi pas les suivre. C’est quand même plus raisonnable de choisir un tour quand on sait que l’on a quelques heures seulement devant nous. Au programme journée dans un petit bateau avec un équipage qui vous sert du Rhum à volonté et musique à fond.

Nous avons effectuées plusieurs arrêts histoire de prendre un bain de boue, se baigner dans une cascade ou nager manger au bord de la plage. On a du manger vers 14h/15h et qu’est ce que l’on avait faim !! Pour le menu on s’est pas cassé la tête et on a prit quasiment tous la même chose : Wrap chicken. Sauf Céline qui n’en mange pas donc le moment « a wrap chicken without chicken please » fût assez drôle, car forcément des gens comme nous, on en rencontre pas tous les jours !

C’est cette journée là que nous avons fait connaissance et agrandi notre équipe avec deux cousines nous ont rejoint : Florence et Annie.

IMG_0110
On se rince après s’être appliqué de la boue

Mardi 4 Mars :

Bridgetown, Barbade ! Ne plus penser à rien d’autres que de profiter entre notre matinée à la plage. Mais avant, il fallait la trouver la plage ! Et c’est pas facile car à chaque port sa spécificité et forcement on a du forcer les choses, en parlant anglais ici ce n’est pas toujours facile. On a finit par trouver un taxi, on avait absolument pas compris le prix, mais la plage étant pas la porte à côté (une des meilleures du moins), il fallait bien en prendre un donc tant pis ! Finalement ce n’était pas si cher, mais le plus marrant c’était pour payer ! A la banque. On peut retirer de l’argent, des dollars des caraïbes, mais ils ne les acceptent pas. La valeur est si basse qu’ils préfèrent les dollars US, ou même les euros ! Du coup Céline s’est retrouvé avec 3 sortes de monnaies différentes haha.

Arrivé sur la plage : magnifique ! Eau à faire rêver, la même que l’on trouve sur les cartes postales en plus cristalline si j’ose dire ! On a même pu prendre en main une étoile de mer géante avant de lui redonner sa liberté. La plage était quasiment déserte et super grande c’était donc hyper agréable de sortie des sentiers touristiques. L’après-midi petite virée dans la jungle en jeep, expérience qui secouait. C’était notre première excursion prise avec le bateau et on a au moins eu la mâtiné de libre pour aller à la plage donc c’était tout bonnement, parfait ! S’éloigner de la plage pour découvrir un environnement différent valait vraiment le coup. Chaque journée était riche en découverte.

IMG_0313
Céline sur la plage de la Barbade

Mercredi 5 Mars :

Aujourd’hui on retourne au pays, notre destination du jour : Fort de France, Martinique. Malgré que cette île soit la terre d’origine lointaine de Kelly, c’était de loin la destination que j’ai le moins aimé. Pas grand-chose n’était là pour rendre la journée magique. Le matin Kelly a dormi dans la voiture car nous avions passé une soirée très mouvementée et très alcoolisée donc forcément.. Et puis on y retrouve les mêmes panneaux, les mêmes autoroutes qu’en France, donc au final ça tombait plutôt bien !

Nous sommes arrivées le mauvais jour où tout était fermé à cause d’un carnaval – que nous n’avons pas pu voir car c’était la fin. Une journée passé dans une voiture collée à 4 sur des places destinées à 3 personnes, avec une de ces chaleurs, une plage pas tellement paradisiaque que ça (on en deviendrait presque compliqué à force les fréquenter !). Ceci dit c’était super agréable de pouvoir se baigner avec comme paysage le soleil qui se couchait. Et le meilleur reste notre guide, Paradis qui n’a pas su faire pipi sans en avoir sur son pantalon, histoire mythique (et sans qu’il ne s’en aperçoive évidement). Comme vous l’avez compris cette journée ne m’a pas vraiment ravie surtout qu’on a banqué pour rien au final.

Plage de martinique
Plage de martinique

 

Jeudi 6 Mars :

Brasseterre St Kitts, une île tellement longue et fine qu’une fois en hauteur vos pouvez apercevoir le coté atlantique et la mer de Caraïbes. C’est des paysages à couper le souffle. C’est une île peu connue mais qui mérite tellement de l’être, elle est pas cher du tout, moins touristique et tellement jolie. Kelly a eu la chance de parlé avec une dame qui vivait ici pendant que l’on attendait à la banque et les gens ont l’air vraiment sympathiques ici. Elle lui a même demandé ce qu’il se passait en ce moment avec le président français, véridique !!

Une journée de groupe vraiment sympathique. On a même pu faire la connaissance d’un petit singe où l’on a essayé de nous racketter 10€ pour une photo après nous avoir spécifier que c’était gratuit évidemment. 🙂

Vue de St Kitts
Vue de St Kitts

 

Chaque soir au bateau, il y avait des spectacles, nous avons pu assister au show de Mamma Mia ou de Michael Jackson. Un petit cocktail, un spectacle, un repas, chaque soirée était remplie de nos habitudes. Si seulement on pouvait prendre un abonnement à l’année sur le bateau. C’est bientôt la fin, quel dommage !

Vendredi 7 Mars :

Tortola, iles vierges britanniques. Une ile remplie de cailloux comme dirait Véronique. Un parcourt pour accéder à la plage digne de Koh-Lanta, c’était juste génial et rempli d’émotion. La plage mais quelle plage, n’étant pas friante de baignade autre que piscine, je me suis baignée. L’eau était claire et douce. Le seul hic de notre matinée, remettre de la crème solaire. Car dès tôt le matin, le soleil étant déjà au rendez-vous et tard dans l’après midi, les coups de soleil aussi.

Dernière soirée à bord du bateau. Je ne veux tellement pas partir. Je veux rester dans ce rêve.

IMG_2044

 

Samedi 8 Mars :

La Romana, République Dominaine, retour aux sources. Nous passons notre dernière journée avant de repartir. Nos bagages sont prêts à 8h afin qu’on puisse venir les chercher. Nous vivons nos derniers instants à bord du bateau. Pourquoi n’avons-nous pas choisit une croisière de plusieurs semaines ? La semaine est passée tellement vite.

Nous passons la journée entre plage et shopping. Visite d’un hypermarché. C’est là qu’on remarque quand France, on a rien pour nous, gros prix et petit format. C’est tellement plus varié que nous là-bas. Je veux tous acheter. Mince ! Mon bagage est déjà parti.

Le retour est passé tellement plus vite, on a dû rattraper une semaine de sommeil car je vous avouerais qu’une croisière ne rime pas obligatoirement avec sommeil.

Arrivé en France, tout est fini, à quand la prochaine croisière ? On a mal au cœur à l’aéroport à repartir chacun de son côté, on se reverra peut être jamais. Une semaine après j’étais encore tellement pleine de nostalgique.

Chaque jour nous sommes sorties du bateau en profitant en maximum, en participant aux escales que notre navire proposait, en trouvant nous même des activités et ou tout simplement en allant à la plage. Chaque jour était riche et ne laisser aucune place à l’ennuie. Il y eu des jours mieux que d’autres. Et vous, vous sautez quand le pas?
CAM00477

IMG_2298 IMG_2003

signature2

 

&signature


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s